Bonjour, on se retrouve dans ce nouvel article pour parler du petit-déjeuner ou son nom anglais « Breakfast » et de son rôle au sein de l’alimentation !

En cette période de COVID-19, beaucoup de personnes se retrouvent en confinement ou en télétravail et peuvent trouver subitement plus de temps afin de se préparer un bon petit déjeuner. La société, ainsi que les recommandations de santé, ont qualifiés d’essentiel pour une bonne santé et un maintien du poids de forme des individus, mais est-ce vrai ? Nous dit-on toute la vérité à propos de ce repas ?

LA BASE ETYMOLOGIQUE :

Beaucoup de professionnels de santé prônent le petit- déjeuner comme essentiel, c’est ce que leurs formations leurs a transmis donc cela peut se comprendre, mais sous cette recommandation se cache une chose de bien plus complexe. La base étymologique du mot français ne laisse pas sous-entendre grand-chose, « petit-déjeuner », c’est simplement le repas avant le déjeuner en moins grand ou moins gros, en revanche la racine du mot anglais est beaucoup plus intéressante.

Le « Breakfast » se contracte en 2 articulations, « Break » et « Fast » qui signifie « Casser » et « Jeûne », le Breakfast signifie clairement donc casser le jeûne et c’est finalement là le vrai rôle du petit-déjeuner, c’est simplement de casser le processus de jeûne dans lequel le corps est depuis la veille au soir. Pourquoi nous devrions absolument casser ce jeûne et ne pas le prolonger si on le souhaite ? Je ne dis pas que c’est ce qu’il faut faire ni que c’est une de mes recommandations mais cela permet de comprendre la suite de l’article qui contredira les dogmes actuels.

RAISONNEMENT :

Prédéfinir ce que devrait être un petit-déjeuner complet revient à ne pas faire de différence selon les besoins énergétiques et le rythme de vie de chaque individu ce qui est fort problématique. Certains auront besoin d’une petit-déjeuner riche et gros, d’autres d’un petit déjeuner normal ou petit et d’autres de rien du tout ! Ensuite, penchons-nous sur son rôle. Son rôle comme dit précédemment est de casser le jeûne et non pas d’amener de l’énergie au hasard en quantité bêtement pour soi-disant tenir toute la matinée.

Pour assouvir son rôle, il n’a pas besoin d’être complet ou composé de choses spécifiques car à partir du moment où vous apportez des calories, vous avez rompu le jeûne par conséquent le choix d’un gros, petit ou de ne pas prendre de petit-déjeuner peut être stratégique d’un point de vue gestion calorique et répartition alimentaire ! Le petit-déjeuner parfait n’existe pas, un simple jus de fruit casse le jeûne donc ne vous mettez pas la pression, prenez le petit déjeuner en termes de quantité que vous souhaitez ou non.

PHYSIOLOGIE :

Vous pouvez vous poser une question légitime qui est : faut-il mieux en prendre un ou ne pas en prendre ?

petit-déjeuner

Cela dépend simplement de votre situation et de votre contexte cependant voici les inconvénients et les avantages de ce choix. Le fait de ne pas en prendre prolongera votre période de jeûne et par conséquent le corps se reposera plus longtemps sur les hormones de stress notamment cortisol et adrénaline, si ce processus est mal géré et de manière chronique, il peut y avoir délétère.

En revanche cela peut être bénéfique selon certaines pathologies ce qui rend aussi un côté bénéfique de ne pas prendre de petit-déjeuner, qui est le confort digestif et la gestion des apports énergétiques plus facile sur la journée par la suite. Le fait d’en prendre un est aussi bénéfique concernant l’effet inverse, donc plus particulièrement la diminution des hormones de stress et l’apport énergétique sain avec un plaisir de manger si la digestion est bonne ! Il convient donc de tester sur un temps donné comment notre corps et notre psychologie réagit face à ces habitudes !

CONCLUSION :

Il n’existe pas de mauvais petit déjeuner et il ne faut pas absolument qu’il soit « complet ». Cela dépend des individus, de leurs besoins et de leurs rythmes de vie. La prise d’un petit déjeuner complet est un moyen de faire comprendre aux gens qu’on doit absolument consommer beaucoup d’aliments différents pour être en bonne santé sur un moment T donné mais c’est bien évidemment FAUX.

Auteur : MIGNOTTE Maxime

Mon groupe Facebook : Loveyournutrition

Mon instagram : loveyournutrition_